Archives par mot-clé : Marseille

Marcel Roncayolo, Le géographe dans sa ville : évènement au Musée d’histoire de Marseille

A l’occasion de la sortie du livre « Le géographe dans sa ville » de Marcel Roncayolo et Sophie Bertran de Balanda, aux éditions roncayolo-imageParenthèses, une série d’évènements est prévue autour de l’œuvre et la pensée du géographe, au Musée d’histoire de Marseille et dans d’autres lieux, du 10 septembre au 10 octobre 2016.

Journée d’ouverture à l’auditorium du musée le samedi 10 septembre de 14h à 18h.

 

L’ensemble du programme de la manifestation est disponible en cliquant sur ce lien :

http://musee-histoire-marseille-voie-historique.fr/sites/default/files/news/pdf/roncayolo-programme_sept_oct_2016.pdf

Exposition au Musée des Beaux-arts : Marseille XVIIIe. Les années de l’Académie 1753-1793

Présentatmarseille18eion par les organisateurs :

Pour la première fois le panorama artistique d’une période majeure de l’histoire de Marseille, le XVIIIe siècle, va être présenté au musée des Beaux-arts. Cent cinquante œuvres, peintures, sculptures et dessins, provenant des riches collections patrimoniales de la ville, musées, bibliothèque, archives, mais également des musées français et européens seront réunies pour retracer une histoire des arts dans une ville que le commerce a, de tout temps, ouvert aux influences extérieures.

Cette évocation débute pourtant par une tragédie, celle de l’épidémie de Peste dont les grandes toiles de Michel Serre, restaurées pour l’occasion, nous ont gardé l’exceptionnel souvenir. La ville saura se relever du désastre et au milieu du siècle, deux grands peintres, Dandré-Bardon et Joseph Vernet viendront redonner un nouveau souffle au milieu local.

En créant en 1753, l’académie de peinture et de sculpture de Marseille, Dandré-Bardon va faire de cette institution un extraordinaire vivier de jeunes artistes, y attirant également ceux qui sont en route vers l’Italie. Joseph Vernet, dont l’Europe entière s’arrache les marines, venant sur place peindre pour Louis XV le port de Marseille,  va susciter de nombreux émules comme Lacroix de Marseille, Volaire ou Henry d’Arles, et faire des marines un genre particulièrement prisé des collectionneurs marseillais.

Du baroque au néo-classicisme, Marseillais ou non, installés à demeure ou simplement de passage, artistes et amateurs d’arts, ont fait de Marseille un des importants foyers artistiques de la France du XVIIIe siècle.

 

Au musée des Beaux-arts de Marseille, du 17 juin au 16 octobre 2016

Sociologie de Marseille, de Michel Peraldi, Claire Duport et Michel Samson

Sociologie de Marseille Présentation de l’éditeur :

Marseille a connu, depuis les années 1960, une transformation économique et sociale fondamentale lorsque son port au rayonnement mondial s’est mué en centre administratif et provincial, déserté par les bourgeoisies commerçantes, laissant de côté les classes populaires. De ce moment perdurent des légendes encore vivaces. Continuer la lecture de Sociologie de Marseille, de Michel Peraldi, Claire Duport et Michel Samson

Ouverture du Musée d’histoire de Marseille le 12 septembre 2013

Après de longs mois de travaux, le Musée d’histoire de Marseille ré-ouvrira ses portes le 12 septembre 2013.

Le musée retracera les 2600 ans d’histoire de Marseille sur 3500 m² d’exposition. Entièrement rénové, le musée est situé au cœur du Centre Bourse, en plein centre-ville, dans le 1er arrondissement de Marseille.

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, deux Journées Portes Ouvertes se dérouleront le 14 et 15 septembre 2013.

Adresse : Square Belsunce, 13001 Marseille.

http://www.marseille.fr/siteculture/les-lieux-culturels/musees/le-musee-dhistoire-de-marseille

Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h, fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 et 26 décembre.

« L’arte di verificare le date – L’art de vérifier les dates »

Depuis le mois d’avril 2013, l’historienne médiéviste Enrica Salvatori (Université de Pise) a lancé un carnet hypothèse intitulé « L’arte di verificare le date – L’art de vérifier les dates ». 

Ce carnet, bilingue italien/français, porte sur ses recherches consacrées à des questions de chronologie au sein de documents médiévaux, pour beaucoup produits en Provence, particulièrement à Marseille. Constatant des erreurs de datation dans certaines éditions de parchemins marseillais, reprises par une part importante de l’historiographie médiévale, elle a décidé d’orienter ses recherches dans la vérification de ces dates.
Le titre de son carnet est d’ailleurs inspiré de l’ouvrage publié par Charles Clémencet en 1750, L’Art de vérifier les Dates ou faits historiques des chartes, des chroniques, et anciens monuments depuis la naissance de Jésus-Christ… (la troisième édition, datant de 1818, est consultable ici)

Le principe de son carnet est alors de rendre public son travail afin de susciter des commentaires, discussions, et débats avec la communauté scientifique. L’objectif est alors de reprendre son travail, enrichi par ces divers échanges, au sein d’une publication.

Bonne lecture !

Les mondes du spectacle à Marseille en 1925

Cette page recense les travaux d’étudiants de M1 au cours de l’année universitaire 2011-2012, portant sur les formes spectaculaires à Marseille en 1925.

-Matías Sánchez Barberán, « L’opéra municipal de Marseille 1925 » : Sanchez Barberan-Opéra municipal Marseille 1925

-Vincent Fiole et Marianne Goldin, « Le Jazz à Marseille pendant la période 1925 » : Fiole-Goldin-Jazz à Marseille 1925

-Daphné Lorin, « Genres dans les journaux en 1925 » : Lorin-Genre journaux 1925

-Henning Schmidt-Von Hagen, « Le spectacle de football à Marseille en 1925 » : Schmidt-von Hagen-spectacle de foot 1925

 

Les mondes du spectacle à Marseille en 1900

Cette page recense les travaux d’étudiants de M1 au cours de l’année universitaire 2010-2011, portant sur les formes spectaculaires à Marseille en 1900.

-Sophie Bassi, « Les réactions violentes du public dans les salles de spectacle » : Bassi-Violence public des spectacles

-Léa Birckel, « Le spectacle comme véhiculation du patriotisme, à Marseille en 1900 » : Birckel-patriotisme 1900

-Giorgio Cassone, « Louis Foucaurd, un marseillais de Marseille » : Cassone – Foucard

-Juliette Lapize, « La rthorique de la critique de spectacle en 1900 » : Lapize-rhétorique critique

-Andrea Tusa, « Les luttes au Palais de Cristal de Marseille : un spectacle extraordinaire et exceptionnel. Entre sport « subversif », altérité corporelle et sémiologies conflictuelles » : Tusa-Luttes du Palais de Cristal

Présentation

logo

Au cours de deux années, dans le cadre du séminaire « Initiation à la recherche en histoire moderne et contemporaine » de Jean Boutier, les étudiants de première année du Master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire et sociologie » ont réalisé une enquête collective. Avec la collaboration de Jean-Baptiste Xambo, ils ont travaillé sur les formes spectaculaires à Marseille en 1900, puis en 1925.

Les sources et la bibliographie générale qui ont été utilisées sont disponibles ici :

Documents d’archives

Bibliographie

Marseille vu par 100 photographes du monde

parkseunghoon-1365709484-26817Présentation par l’organisateur :

Une exposition événementielle, présentée par la Bibliothèque départementale, dans l’ensemble du site des ABD Gaston-Defferre, qui joue sur les ruptures et confrontations des différentes esthétiques et évoque par sa mise en scène la dimension urbaine du sujet. Continuer la lecture de Marseille vu par 100 photographes du monde

Marseille/Baltimore : deux villes portuaires sous le feu de séries télévisées, 31 mai 2013

MarseilleBaltimorePrésentation par les organisateurs : Sur les rives de l’Atlantique et de la méditerranée Baltimore et Marseille présentent des traits similaires en raison de leurs  histoires de grandes villes portuaires nourries d’échanges inter-continentaux, mais aussi de trafics et de réseaux criminels… Continuer la lecture de Marseille/Baltimore : deux villes portuaires sous le feu de séries télévisées, 31 mai 2013

Bibliographie sur Marseille à l’époque moderne

Il a quelques mois Marc Bouiron, Directeur du Service Archéologie de la Ville de Nice et chercheur associé au CEPAM (UMR 6130), a eu la gentillesse de nous transmettre une bibliographie qu’il a constitué sur l’histoire de Marseille à l’époque moderne.

Ce travail a été réalisé entre 1995 et 2000, sans les facilités qu’offrent aujourd’hui Internet et notamment les sites GoogleBooks et Gallica. Sans prétendre à l’exhaustivité, ce travail colossal est néanmoins très complet, offrant aux chercheurs et passionnés un catalogue de 1360 références pour les Temps Modernes.

Nous adressons bien évidemment nos remerciements à Marc Bouiron d’avoir proposé cette diffusion sur notre carnet.

 

La bibliographie se trouve ici.

« Marseille en peinture ». Une exposition à la Vieille Charité

 

Pour célébrer le centenaire du Comité du Vieux-Marseille, la Vieille Charité expose en ce moment des tableaux de différents collectionneurs et des collections picturales de l’ancien Musée du Vieux-Marseille, aujourd’hui rattaché au Musée d’Histoire de Marseille, qui ré-ouvrira ses portes en 2013.
Réparties en deux salles, une centaine de peintures, aquarelles et dessins illustrent Marseille et son territoire, du début du XIXe au milieu du XXe siècle, nous révélant la manière dont les artistes se représentaient alors la ville. On peut ainsi noter le rôle prépondérant de la mer, tant dans les figurations des lieux (la côte, les plages, les ports) que des personnages (portraits de pêcheurs et de poissonnières). Il est intéressant de voir l’ancien aspect d’un bon nombre de places marseillaises, de même que des endroits aujourd’hui disparus, comme le canal de la Douane, construit sur l’ancien emplacement de l’arsenal des galères, et comblé depuis 1927. Deux toiles illustrent de plus des évènements marquants de l’histoire de la ville, prenant place dans l’espace de la cité (La peste en 1720 : le chevalier Rose de Jean-Baptiste Duffau, et la Démolition du quartier du Vieux-Port en 1943 de Balazur). Les représentations d’un bon nombre de sites et de monuments marseillais nous permettent ainsi de découvrir la ville avant les transformations urbaines effectuées depuis 50 ans, et les thèmes iconographiques privilégiés alors par les peintres de l’époque (Notre-Dame-de-la-Garde, symbole par excellence de la Marseille d’aujourd’hui, n’apparait par exemple dans aucune des œuvres exposées).

Du 20 janvier au 25 mars 2012
Centre de la Vieille Charité – salles Gaston Defferre 1 et 2 – 2 rue de la Charité, 2e
De 10h à 17h du mardi au dimanche. Fermé les lundi et jours fériés
Visites commentées individuelles les samedis et dimanches à 15h et pendant les vacances de février tous les jours à 15h
Visites commentées pour les groupes sur rendez-vous au             04 91 14 59 18

C. Moirenc, C. Bové, P. Urbain , « Marseille la métropole »

 

Présentation par l’éditeur :

Une équipe de passionnés vous entrainent dans les airs pour découvrir le territoire de la Métropole, du Cap Couronne au Bec de l’Aigle.

Vue du ciel, la trame urbaine s’étend au-delà des collines et des massifs, toujours pour rejoindre la mer.

Le photographe, Camille Moirenc, avec la complicité du pilote d’hélicoptère Jacques Ripert, nous offre des images surprenantes, grandioses et d’une qualité tout à fait remarquable.

L’éditrice, Jeanne Laffitte, a choisi le symbole de l’infini pour le plan de cet ouvrage, non pas pour vous faire tourner la tête mais pour affirmer que la Métropole n’a pas de limite, tant en nombre d’habitants qu’en surface.

Tel un piéton volant, vous arriverez par le large vers le Centre Ville pour une grande virée au Sud jusqu’à La Ciotat, vous reviendrez par le Garlaban et plongerez dans la plaine de l’Huveaune jusqu’à la gare Saint Charles. Vous repartirez vers les ports et déroulerez la Côte Bleue vers Marignane pour retrouver les villages des quartiers Nord vers le Centre et La Canebière.

Les urbanistes, Charles Bové et Pascal Urbain, livrent leur analyse sur le développement de la ville, de sa naissance à son futur. Ils ont composé les légendes des images une à une pour mieux apprécier leur contenu.

Enfin, le philosophe Pierre Sansot (disparu en 2005), spécialiste de la poétique des villes, sera votre guide pour comprendre et goûter cet espace exceptionnel.

 

C. MOIRENC, C. BOVÉ, P. URBAIN, Marseille la métropole, Jeanne Laffitte, Marseille, 2011

 

 

 

« Du bidonville à la cité » – JE du 9 décembre 2011


Présentation par les organisateurs :

La transformation des modes d’habitation figure parmi les plus grands bouleversements du second XXe siècle. Concerné au premier chef par les destructions de la Seconde Guerre mondiale, et aussi par les rapatriements et apports massifs de main d’oeuvre immigrée, le département des Bouches-du-Rhône voit se multiplier les bidonvilles et les HLM. Il faut loger vite et beaucoup. Comment les logements insalubres et l’habitat collectif ont-ils émergé ? Quels choix architecturaux ont été faits et pourquoi ? Quelle mémoire garde-t-on de cette genèse ? Historiens, architectes, aménageurs, artistes et témoins contribuent au débat, autour de films et documents d’archives et d’expériences de terrain.

Journée de débats (dans le cadre de l’exposition Du bateau à la cité. L’enfermement à Marseille 18e-20e siècles) animée par Xavier Thomas, journaliste à Radio Grenouille, avec Ancrages, Approches Cultures et territoires Jean-Lucien Bonillo, architecte et historien ; Yvan Gastaud, historien ; Thierry Durousseau, architecte ; Nicolas Mémain, promeneur urbain ; Marc Quer, plasticien ; Mario Fabre, architecte ; la Compagnie des Pas perdus ; Nora Mekmouche, coordinatrice des éditions Cris Ecrits ; Alain Paul, aménageur ; Natacha Cyrulnik, artiste.

13 décembre 2011 13h30-19h30
ABD Gaston Defferre Marseille

Le mythe de Marseille. Autour de l’exposition « Du bateau à la cité, L’enfermement à Marseille (18e-20e siècles) » – Jeudi 20 et vendredi 21 octobre

Deux journées de conférences et débats, sur un thème qui est au centre de nos interrogations pour notre séminaire de cette année.

A ne pas manquer !

 

Présentation par les organisateurs :

De Jean-Claude Izzo à Walter Benjamin, de Michel Foucault au Còr de la Plana, du Corbusier à Marcel Pagnol, trois jours et une myriade de regards insolites sur la ville : Marseille vue par des artistes ou des chercheurs ; Marseille vue depuis l’Allemagne, la Russie ou la mer et dont les ombres se révèlent …

 

> Les chaînes du port 

A rebours de l’image de Marseille ville ouverte, Philippe Artières, étranger à la ville et à son histoire fouille sans a priori dans ses anfractuosités; comme un voyageur venu de la mer, il nous fait regarder autrement monuments et paysages familiers, liés au tissu très dense des dispositifs sanitaires et administratifs d’une ville portuaire, depuis le lazaret, rencontré sur l’île jusqu’à la cité sur les hauteurs de la ville.
Conférence de Philippe Artières, historien, philosophe et commissaire de l’exposition Du bateau à la cité.

> Jeudi 20 octobre à 18h30. 

Auditorium, entrée libre dans la limite des places disponibles.
Précédée d’une visite commentée de l’exposition à 17h30.

 

> Marseille au XXe siècle : relectures d’un mythe 
Comment la relecture du mythe de Marseille par Emile Zola, Anna Seghers, Jean-Claude Izzo, Renoir, Wendhausen, Moholy-Nagy ou Le Corbusier lui permet-elle de réinvestir son statut de ville mythique ? Pourquoi continue-t-on à y voir une cité solaire autant qu’apocalyptique, à la fois porte de l’Orient et piège existentiel, ville de résistance et d’expression de tous les extrêmes ?
Journée d’étude en partenariat avec l’Université de Provence (département d’études germaniques) ; avec Thomas KellerFlorence BancaudVéronique Dallet-Mann,Marion PickerDavid Weber, germanistes ; Laurence Americi, historienne ; Marc Bouiron, archéologue ; Irina Kor Chahine, linguiste, études slaves ; Boris Grésillon, géographe ; Daniel Winkler, romaniste ; Gesa Matthies, documentariste ; André Dimanche, éditeur ; Corinne Vezzoni, architecte ; BauhausLab ; Angela Schanelec, cinéaste

> Vendredi 21 octobre de 9h30 à 18h30.
Suivie d’une visite commentée de l’exposition à 17h30.
Sur inscription au 04 13 31 82 00