Archives de catégorie : Expositions/Conférences

Marcel Roncayolo, Le géographe dans sa ville : évènement au Musée d’histoire de Marseille

A l’occasion de la sortie du livre « Le géographe dans sa ville » de Marcel Roncayolo et Sophie Bertran de Balanda, aux éditions roncayolo-imageParenthèses, une série d’évènements est prévue autour de l’œuvre et la pensée du géographe, au Musée d’histoire de Marseille et dans d’autres lieux, du 10 septembre au 10 octobre 2016.

Journée d’ouverture à l’auditorium du musée le samedi 10 septembre de 14h à 18h.

 

L’ensemble du programme de la manifestation est disponible en cliquant sur ce lien :

http://musee-histoire-marseille-voie-historique.fr/sites/default/files/news/pdf/roncayolo-programme_sept_oct_2016.pdf

Exposition au Musée des Beaux-arts : Marseille XVIIIe. Les années de l’Académie 1753-1793

Présentatmarseille18eion par les organisateurs :

Pour la première fois le panorama artistique d’une période majeure de l’histoire de Marseille, le XVIIIe siècle, va être présenté au musée des Beaux-arts. Cent cinquante œuvres, peintures, sculptures et dessins, provenant des riches collections patrimoniales de la ville, musées, bibliothèque, archives, mais également des musées français et européens seront réunies pour retracer une histoire des arts dans une ville que le commerce a, de tout temps, ouvert aux influences extérieures.

Cette évocation débute pourtant par une tragédie, celle de l’épidémie de Peste dont les grandes toiles de Michel Serre, restaurées pour l’occasion, nous ont gardé l’exceptionnel souvenir. La ville saura se relever du désastre et au milieu du siècle, deux grands peintres, Dandré-Bardon et Joseph Vernet viendront redonner un nouveau souffle au milieu local.

En créant en 1753, l’académie de peinture et de sculpture de Marseille, Dandré-Bardon va faire de cette institution un extraordinaire vivier de jeunes artistes, y attirant également ceux qui sont en route vers l’Italie. Joseph Vernet, dont l’Europe entière s’arrache les marines, venant sur place peindre pour Louis XV le port de Marseille,  va susciter de nombreux émules comme Lacroix de Marseille, Volaire ou Henry d’Arles, et faire des marines un genre particulièrement prisé des collectionneurs marseillais.

Du baroque au néo-classicisme, Marseillais ou non, installés à demeure ou simplement de passage, artistes et amateurs d’arts, ont fait de Marseille un des importants foyers artistiques de la France du XVIIIe siècle.

 

Au musée des Beaux-arts de Marseille, du 17 juin au 16 octobre 2016

Marseille : des récits à l’histoire. Hommage à Émile Témime

Aujourd’hui, la simple prononciation du nom de Marseille évoque une multitude d’images et de représentations qui s’entrechoquent. Il existe mille descriptions de cette ville, mille récits. Comment, à partir de cette abondance de récits, décrire l’histoire des réalités de Marseille ? À partir des années 1980, un des artisans les plus pertinent en a été l’historien Émile Témime. En travaillant directement sur ce qui apparaissait jusque là comme « à la marge » de la ville, en partant de ceux qui semblaient juste traverser la Canebière pour filer vers un destin inconnu, Émile Témime a reconstruit pierre par pierre l’histoire de Marseille, ville de migrations.

Continuer la lecture de Marseille : des récits à l’histoire. Hommage à Émile Témime

Ouverture du Musée d’histoire de Marseille le 12 septembre 2013

Après de longs mois de travaux, le Musée d’histoire de Marseille ré-ouvrira ses portes le 12 septembre 2013.

Le musée retracera les 2600 ans d’histoire de Marseille sur 3500 m² d’exposition. Entièrement rénové, le musée est situé au cœur du Centre Bourse, en plein centre-ville, dans le 1er arrondissement de Marseille.

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, deux Journées Portes Ouvertes se dérouleront le 14 et 15 septembre 2013.

Adresse : Square Belsunce, 13001 Marseille.

http://www.marseille.fr/siteculture/les-lieux-culturels/musees/le-musee-dhistoire-de-marseille

Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h, fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 et 26 décembre.

Marseille vu par 100 photographes du monde

parkseunghoon-1365709484-26817Présentation par l’organisateur :

Une exposition événementielle, présentée par la Bibliothèque départementale, dans l’ensemble du site des ABD Gaston-Defferre, qui joue sur les ruptures et confrontations des différentes esthétiques et évoque par sa mise en scène la dimension urbaine du sujet. Continuer la lecture de Marseille vu par 100 photographes du monde

Marseille/Baltimore : deux villes portuaires sous le feu de séries télévisées, 31 mai 2013

MarseilleBaltimorePrésentation par les organisateurs : Sur les rives de l’Atlantique et de la méditerranée Baltimore et Marseille présentent des traits similaires en raison de leurs  histoires de grandes villes portuaires nourries d’échanges inter-continentaux, mais aussi de trafics et de réseaux criminels… Continuer la lecture de Marseille/Baltimore : deux villes portuaires sous le feu de séries télévisées, 31 mai 2013

A venir : « Marseille Plossu », exposition photographique à la Vieille Charité

Du 13 octobre au 16 décembre prochain, se tiendra à la Vieille Charité l’exposition « Marseille Plossu ». Elle sera composée de plus de 230 clichés inédits en noir et blanc du photographe Bernard Plossu, réalisés dans la cité entre 1991 et 2011, et fera écho à une autre exposition ayant lieu au musée Granet d’Aix-en-Provence.

 

Exposition du 13 octobre au 16 décembre 2012

Horaires : 10h-18h tous les jours (sauf lundi), nocturne le vendredi jusqu’à 22h.

Visites commentées les samedi et dimanche à 15h.

Autour de l’exposition : Conférence de Bernard Plossu jeudi 13 décembre à 18h, salle du Miroir (Vieille Charité); Exposition de grands formats de Bernard Plossu en gare Saint-Charles dans la salle Arthur Rimbaud, sur le thème du train et du voyage.

Centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille – 04 91 14 58 80.

Plus d’informations sur le site de la ville de Marseille :

http://www.marseille.fr/siteculture/jsp/site/Portal.jsp?document_id=14885&portlet_id=4

Les Architectures de l’eau à Marseille, du XVIIIe siècle à nos jours

Présentation par l’organisateur :
Le thème de cette exposition Les Architectures de l’eau est inédit. Son ambition est d’attirer le regard du visiteur sur le patrimoine méconnu des fontaines qui assurent l’alimentation en eau de la ville à travers documents d’archives, plans, gravures, sculptures, maquettes.

L’exposition est aussi une occasion de se replonger dans trois siècles d’histoire urbaine à travers le prisme de la conquête de l’eau. Pour une ville comme Marseille, l’approvisionnement en eau est un combat quotidien, qui en période de sécheresse ou d’épidémie devient une ardente nécessité. C’est en 1849 que le temps de la soif est enfin révolu avec l’ arrivée de l’eau de la Durance en abondance, célébrée en grande pompe par l’édification du Palais Longchamp !

A travers cette exposition, les Archives départementales et l’association E.S.So.R. ont voulu attirer l’attention du public sur un patrimoine riche mais en péril ; nombre de fontaines et bassins sont aujourd’hui asséchés ou peu entretenus et se fondent dans le décor foisonnant de la ville.

Pour compléter et enrichir cette exposition, l’équipe des Archives départementales et l’association E.S.So.R ont associé une programmation culturelle riche et variée (conférences, colloque, ateliers jeune public, promenades urbaines et spectacle vivant).
Exposition du 13 septembre au 8 décembre 2012

Marseille, de la ville à la métropole, un demi siècle d’histoire urbaine

Présentation par l’organisateur :
« Chaotiques », « originales » ou « atypiques », les transformations urbaines successives qualifiées pour décrire l’évolution de Marseille sont marquantes. L’agence d’urbanisme vous propose une lecture originale et renouvelée de la cité et de la métropole, afin de comprendre sa singularité et sa complexité.Dans le cadre de sa mission de « médiateur de la culture urbaine », l’Agam projette la réalisation, à l’occasion et en prélude de l’événement « Marseille, capitale européenne de la culture 2013 », d’une grande exposition retraçant un demi-siècle d’histoire urbaine de l’agglomération, qui permettra également aux visiteurs de se projeter dans la ville du futur.

Comment le visage de la ville s’est transformé ? Quel est le rôle de l’urbanisme ? Comment le territoire évolue dans le temps ? Quelles sont les enjeux de la ville de demain ? Autant de questions auxquelles tenteront de répondre cette exposition et les événements autour qui viendront animer ces quatre mois.

Dates
Du 24 novembre 2012 au 9 mars 2013
Lieu
Marseille
Source

Journée d’études – Atlas analytique de la trame verte à Marseille – 29 juin 2012

Présentation par l’organisateur :
Le programme de recherche PIRVE « Atlas analytique de la trame verte à Marseille » qu’ont conduit des chercheurs de laboratoires d’Aix-Marseille Université, depuis 2008, s’achève.

Nous vous invitons à une journée de restitution qui se déroulera à l’amphithéâtre de Sciences Naturelles sur le site Saint Charles à Marseille.

Programme :

Présentation du Programme Interdisciplinaire de Recherche Ville Environnement (PIRVE) – Olivier Soubeyran, Professeur de Géographie à l’Université Joseph Fourier, Institut de Géographie Alpine, Grenoble.

Présentation de la journée – Carole Barthélémy (LPED), responsable scientifique du programme « Atlas analytique de la trame verte de Marseille »

La carte du « Vert » à Marseille, une démarche pour penser la trame verte, entre emboîtements d’échelles et espaces à caractère de nature – Jean-Noël Consales (TELEMME), Marie Goiffon (Actigéo)

Nature urbaine et continuités – Ce qu’en disent les papillons… – Marie-Hélène Lizée, Magali Deschamps-Cottin (LPED)

La flore de nos jardins privatifs : quel apport potentiel à la trame verte urbaine ? – Angèle Bossu (LPED), Audrey Marco (ENSP), Valérie Montes (LPED)

Relation entre gestion et biodiversité dans les parcs publics urbains – Chloé Bourdil, Marie-Hélène Lizée (LPED)

Les inégalités écologiques à Marseille, une approche exploratoire entre écologie et sociologie – Carole Barthélémy, Marie-Hélène Lizée (LPED)

Entre aménagement et ménagement de la nature à Marseille : la trame verte à l’épreuve du local – Jean-Noël Consales (TELEMME), Marie Goiffon (Actigéo)

Paroles d’acteurs locaux, entre continuités écologiques et discontinuités politiques – Carole Barthélémy, Leslie Lemaire (LPED)

Un acteur inattendu à la croisée des chemins : les artistes, Carole Barthélémy (LPED), Jean-Noël Consales (TELEMME)

Les Marseillais et leurs natures, premiers résultats d’une enquête réalisée par Internet, Cécile Lizée, Cyril Geneys (C2 Psy)

Marseille, ville observatoire de l’environnement urbain ? – Magali Deschamps-Cottin, Valérie Montès (LPED)

Entrée libre sur inscription avant le 4 Juin 2012

Présentation de projets de recherche sur les dynamiques marseillaises à l’IMéRA

Le jeudi 10 mai, deux résidents de l’IMéRA (l’artiste Peter Richards et le physicien Bruno Giorgini) travaillant sur les dynamiques marseillaises, présenteront leurs projets de recherche.

Présentation par l’organisateur :
9h30 : Présentation de son projet de recherche par Bruno Giorgini, physicien, chercheur (CIG Bologna University et Istituto Nazionale di Fisica Nucleare)

Complexcity From Venezia to Marseille

Aggregate of beings that hold their biological history into its borders and model it within all their intentions proper to thinking creatures, the city results at the same time by the biological generation, the organic evolution, and the aesthetics creativity. The city is contemporary a natural object and a subject of culture ». From these words of Claude Levi Strauss clearly emerges the complexity of every urban system. The scientific question is how we can study, understand and describe this complexity. The main idea is that observing and modelling the citizens mobility we can argue some features of the social urban dynamics, which is in principle unobservable. Choosing Venezia as case study we have defined a dynamics essentially based on a chronotopic network structure on which are moving the individuals’ modelled as intelligent « atoms » (automata). More precisely essentially we have two coupled dynamics, a physical one defined by quasi elastic collisions, and a cognitive one. Now we can ask if the Marseille complexity can be shaped with the same tools, methods and concepts, or if we need a different conceptual framework, a sort of second step in the complexity scale. Considering that in Marseille a strong urban dynamics is  between inclusion and exclusion, that we identify as a dynamics between ghettos and agoras, the beginning of our IMèRA investigation has been not the simple chronotopoi metric but the agoras, where we observe the internal dynamics and after Mariateresa Sartori trace the  individual trajectories, which become our observables. Moreover we choose the test particles of the system, i.e. some « intelligent » atoms considered by the observers significant in order to reveal the system properties. Finally we would understand if we can speak of agora network, and how we can build up it, and as we could model the inclusion- exclusion urban dynamics.

11h00 : Présentation de son projet de recherche par Peter Richards, artiste (Exploratorium de San Francisco).

Intersections : Land, Water & Culture 

Using a methodology entitled « Invisible Dynamics:  the Art and Science of a Sense of Place », developed at the Exploratorium in San Francisco, Sue Richards and I have been developing a concept and design for a public artwork to be located at Hopital Caroline on the Frioul Archipelago in Marseille Bay.   We are working with Ecole du Paysage Versailles, Naturoscope, Domaine du Rayol, Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles, Parc Maritime des Iles du Frioul, Ville du Marseille and Createurs du Lieu.  The intention of this work, in the form of a garden, will be to examine the relationship between human activity, land use, and the natural processes of restoration.   A second site, along the shoreline below Palais du Pharo, is also being investigated.  At the same time, we are working with IMéRA and Ville du Marseille in organizing the third annual workshop based on the theme of Invisible Dynamics.

Sur inscription : virginie.boulnois@imera.fr

Jeudi 10 mai 2012, de 9h30 à 12h30
Lieu : IMéRA (Maison des astronomes), 2 place Le Verrier, 13004 Marseille
Toutes les informations : www.imera.fr

« Marseille en peinture ». Une exposition à la Vieille Charité

 

Pour célébrer le centenaire du Comité du Vieux-Marseille, la Vieille Charité expose en ce moment des tableaux de différents collectionneurs et des collections picturales de l’ancien Musée du Vieux-Marseille, aujourd’hui rattaché au Musée d’Histoire de Marseille, qui ré-ouvrira ses portes en 2013.
Réparties en deux salles, une centaine de peintures, aquarelles et dessins illustrent Marseille et son territoire, du début du XIXe au milieu du XXe siècle, nous révélant la manière dont les artistes se représentaient alors la ville. On peut ainsi noter le rôle prépondérant de la mer, tant dans les figurations des lieux (la côte, les plages, les ports) que des personnages (portraits de pêcheurs et de poissonnières). Il est intéressant de voir l’ancien aspect d’un bon nombre de places marseillaises, de même que des endroits aujourd’hui disparus, comme le canal de la Douane, construit sur l’ancien emplacement de l’arsenal des galères, et comblé depuis 1927. Deux toiles illustrent de plus des évènements marquants de l’histoire de la ville, prenant place dans l’espace de la cité (La peste en 1720 : le chevalier Rose de Jean-Baptiste Duffau, et la Démolition du quartier du Vieux-Port en 1943 de Balazur). Les représentations d’un bon nombre de sites et de monuments marseillais nous permettent ainsi de découvrir la ville avant les transformations urbaines effectuées depuis 50 ans, et les thèmes iconographiques privilégiés alors par les peintres de l’époque (Notre-Dame-de-la-Garde, symbole par excellence de la Marseille d’aujourd’hui, n’apparait par exemple dans aucune des œuvres exposées).

Du 20 janvier au 25 mars 2012
Centre de la Vieille Charité – salles Gaston Defferre 1 et 2 – 2 rue de la Charité, 2e
De 10h à 17h du mardi au dimanche. Fermé les lundi et jours fériés
Visites commentées individuelles les samedis et dimanches à 15h et pendant les vacances de février tous les jours à 15h
Visites commentées pour les groupes sur rendez-vous au             04 91 14 59 18

« Les migrations : anciennes pratiques, nouveaux enjeux. Le cas marseillais », 7 décembre 2011

 

La prochaine séance du séminaire d’histoire contemporaine du laboratoire TELEMME aura lieu le mercredi 7 décembre 2011 à 14h,
à la MMSH salle Paul-Albert Février.
Il sera consacré à une relecture des « migrations » au prisme des nouveaux enjeux de la recherche dans ce domaine, à partir de l’exemple de Marseille.

Les migrations : anciennes pratiques, nouveaux enjeux. Le cas marseillais

Exposition « Mémoire de ville, la vallée de l’Huveaune »

Présentation par l’organisateur :

L’exposition « Mémoire de ville, la vallée de l’Huveaune » est le fruit d’un travail de quatre années de sensibilisation à l’urbanisation de la vallée de l’Huveaune, mené avec des habitants de ce territoire et encadré par la Compagnie des rêves urbains. Elle donne un éclairage sur l’évolution de ce territoire depuis le XIXe siècle à nos jours.

Plusieurs thématiques sont mises en avant :

– le territoire de la vallée,
– les noyaux villageois qui se sont développés à travers l’exemple de la Pomme,
– l’industrialisation à partir de la révolution industrielle,
– le développement de l’habitat collectif depuis les années 1930
– les transports qui ont façonné le territoire.

 

Du 4 au 18 novembre 2011,
en Mairie de secteur des XI-XIIe arrondissements, Salle des délibérations.
Avenue Bouyala d’Arnaud,13012 Marseille. 04 91 14 62 40. 

Plus d’informations ici

La conférence de Philippe Artières, « Les chaînes du port », sur radio Grenouille le 29 octobre à 10h

 

La conférence donnée par Philippe Artières le 20 octobre 2011 aux Archives départementales 13 Centre Gaston Defferre, dans le cadre de l’exposition « Du bateau à la cité, l’enfermement à Marseille (18e-20e siècles), et intitulée « Les chaînes du port« , est à écouter sur Radio Grenouille le samedi 29 octobre à 10 heures.

 

Toutes les informations ici