Le quartier du port de Marseille (1500-1790) : une réalité urbaine restituée

couv_quartportmarseilleC’est avec un grand plaisir que nous vous annonçons la parution du livre de Colette Castrucci. Cet ouvrage, issu d’une thèse de doctorat, propose une reconstitution du quartier de Marseille dénommé Corps de Ville à partir du XVIe siècle, situé autour de l’hôtel de ville, le long du quai du port, qui constitua le centre de la ville du Moyen Âge au XVIIIe siècle,  mais fut presque entièrement détruit en 1943. 

Outre une restitution de la topographie des rues et des îlots qui n’est plus lisible depuis la reconstruction dans les années 1950 de cette rive septentrionale du port, l’ouvrage restitue la trame urbaine disparue, avec ses artères, ses places et ses marchés. La mise en évidence de la concentration des lieux de pouvoir civils et religieux permet de réaliser toute l’attractivité de ce quartier.

Au centre de l’ouvrage se situe l’histoire des maisons du quartier. La mise en perspective des textes d’archives et des vestiges découverts au cours des fouilles archéologiques réalisées autour de l’hôtel de ville ces dernières années, a en effet permis de restituer, pour les périodes comprises entre le XVIIe et la fin du XVIIIe siècle, la forme extérieure et l’agencement des intérieurs, mais également de définir les techniques et les matériaux mis en œuvre dans la réalisation de ces bâtiments. Le livre s’inscrit aussi dans l’histoire sociale par la recherche de l’évolution des manières d’habiter.

La diversité de maisons qui apparaît dans cet ouvrage permet de nuancer l’image dépréciée dont ce quartier a eu trop souvent à souffrir. Elle le replace au contraire comme un « quartier de centralité et de reconnaissance sociale » qui lui faisait défaut jusqu’ici.

 

L’auteure :

Colette Castrucci est chargée de recherche à l’INRAP (Institut national de la recherche archéologique préventive) au sein duquel elle réalise des études d’archives accompagnant les opérations archéologiques. Sa participation aux campagnes de fouilles réalisées dans le centre ancien de Marseille, autour de l’hôtel de ville, l’a amenée à codiriger l’ouvrage « Fouilles à Marseille. La ville médiévale et moderne » (2011). Dans sa thèse de doctorat qu’elle a soutenue en 2010, elle développe des thèmes autour de l’organisation de la ville ancienne, de l’habitat, des techniques et des matériaux mis en œuvre ainsi que des différentes façons d’habiter.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *